NewBritishTwin

Le forum du twin d'hinckley - Depuis 2004
 
AccueilAccueil  Portail ForumPortail Forum  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum et aussi sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/609088650041446/
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Matoupri
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Papy Mario
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Tictacben
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Flippe
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
la bonnie bleue
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Djaniv
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
sallecroix
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Roland42
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Hirohisa
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Mitch07
Histoire d'une vie - Page 2 Vote_lcapHistoire d'une vie - Page 2 Voting_barHistoire d'une vie - Page 2 Vote_rcap 
Le Deal du moment : -54%
Maillot Paris Saint-Germain 2019 / 2020 à ...
Voir le deal
41 €

 

 Histoire d'une vie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyMer 14 Jan 2009 - 19:24

Rappel du premier message :

J'ai trouvé ce récit quelque part dans un forum dédié aux machines américaines, enfin vous voyez le genre...
Et puis, à la lecture des événements qui ont marqué la vie de Kaizers (le pseudo du gars en quesiton), j'ai trouvé que ça méritait d'être diffusé ici, en plusieurs épisodes.

Tout ce que vous allez lire ici s'est réellement passé, et témoigne d'une autre époque, d'une passion, d'un vrai sens donné à la vie de ce motard (on va dire biker pour faire dans le style), enfin, une histoire de vie passionnée. J'ai retranscrit ici l'ensemble sans rien changer du texte.

Bonne lecture.


coooool coooool coooool coooool coooool






Voici donc le 1er épisode...


"Salut à tous,
J'ai passé le permis moto le jour de mes 16 ans en 1969. Cherchez pas : J'aurai 53 ans la semaine prochaine . Je n'ai passé aucun moment de ma vie sans moto et ça fait 20 ans que j'ai acheté ma première Harley. C'était un Panhead, à une époque où plus personne n'en voulait . Depuis, les big twin se sont succédés, mais j'ai jamais réussi à passer le cap des cylindres alu. Sectaire ? Ben oui, peut-être un peu, mais j'ai toujours préféré les originaux (Pan 65) aux copies (Road king), même très bien faites. C'est vicéral, mais heureusement que tout le monde n'est pas de mon avis : l'usine de Milwawkee aurait fermé. Alors ravi de prendre part à vos forums qui ont réellement l'air passionnés et passionants.

Seraient-ils taquins sur ce site ? nonononon, à peine.
Ca posé, C'est vrai qu'il fait pas bon vieillir. Pourriez-vous SVP ecrire plus gros : j'ai la vue qui baisse et mon monocle est tombé. Je le ferai réparer en même temps que mon sonotone, quand j'aurai retrouvé ma cane que j'ai égarée. Parceque pour la mémoire, ça va pas fort non plus. Ma femme me le disait encore l'autre jour. Je lui proposais :
- dis donc la Marie, ça fait bien longtemps que toi et moi, on n'a pas ...
- Mais ça s'arrange pas ta mémoire, ça fait déjà 5 fois rien que ce matin...
Merci pour vos messages.

merci encore camarades motards . Il faut vous avouer que comme d'autres amateurs de vieilleries ricaines, j'ai plusieurs HD. 5 en fait. On dit qu'en prenant de l'âge, ce qui change le plus, c'est la taille de la boite à jouets . Donc, résumons : un servicar de 59 en cours de remise en état (non, pas chez le garagiste, mais avec mes petits doigts musclés), un autre de 69 qui roule bien merci. Celui là a un démarreur électrique, bien pratique pour dans 20 ans. Ensuite, un shopper délirant sur la base d'un hydra 55 (inroulable ou presque) et un autre Panhead, de 65. Un modèle intérressant car dernière année de pan et première année de démarreur électrique (+ kick, ouf) et donc toute première Electra glide. Celle ci a les vitesses au réservoir (d'origine bien sûr) et donc l'embrayage au pied. Cool.
Enfin, concession au modernisme (tout est relatif) un wide glide 1983 shovel. Dernière année de production aussi. Celui-ci s'appellait Disc Glide parcequ'il avait, d'origine, une roue arrière pleine, la même que sur le Softail custom apparu 3 ans plus tard. Autre particularité du FXDG, c'est ses deux transmissions (primaire et secondaire) par courroies, comme un Sturgis. Machine rare (813 ex) que j'ai eu énormément de mal à aquérir, il y a pourtant plus de 15 ans. L'histoire est sympatoche, je vous la narrerai si vous insistez. Là, ils vont couper la lumière à l'hospice de vieillards. Bonneu nuit les petits.

Encore merci à tous pour votre enthousiasme.
Chacune de mes HD a une histoire. Je commence par celle de l'Electra 65 :
Il faut préciser que aux USA, la première et la dernière année d'un modèle sont très recherchées. Un pan 1948 ou 1965 vaut là bas beaucoup plus de $ que les années intermédiaires. Mais un 48 est le brouillon et, d'origine cette moto avait de gros soucis de fiabilité alors qu'une 65, c'est l'aboutissement du Panhead, le must. Et comme je considère ce moteur comme le plus beau de la production et le plus agréable à conduire, avec une douceur à bas régime fantastique, c'est bien d'une Electra 65 que je rêvais.
Au cours des années 80 j'allais deux fois par an sur la cote est américaine chercher des autos de collection et des Harley que je revendais en Europe. Au fil du temps, j'ai fait la connaissance de types fabuleux qui ne vivaient que pour les belles de Milwaukee, dont Al. Il possédait en permanence entre 100 et 200 HD dont des engins délirants telle l'hydra glide bien connue, pourvue de plusieurs centaines de lumières genre clignotants et aussi un shopper entièrement à la gloire du 3 èm reicht et de son chef Hitler. Il possédait aussi deux Electra 65. Il me vendait régulièrement des motos, mais ces Electra faisaient partie de ses babys et il refusa de les me vendre pendant trois ans. Et puis un jour, il m'annonça qu'il achetait une nouvelle maison et que peut-être... La négociation commeça vers 14 h, nous fîmes une pause pour manger un cheese cake vers 23 h et finîmes de nous mettre d'accord vers 6 h le lendemain devant le breakfast ! je jure que c'est la vérité. Al est dur en affaire mais je tins bon. Je lui achetais d'un coup plus de 20 HD, négociée une à une mais celà me permettait d'emporter les deux Pan 65, à prix d'or. En France j'en vendis un à mon ami Philippe, à Nice, qui le restaura magnifiquement et gardais l'autre qui roule superbement. Son seul défaut : un taux de compression un peu faible et donc un certain manque de puissance. C'est dû à la piètre qualité de l'essence de ces années là, qui nécessitait de décompresser les moteurs. Je vais, un jour, mettre des pistons à compression standard pour éviter de trop ralentir dans les montées, surtout à deux.
Qui n'a jamais conduit de Panhead ne sait pas ce qu'est une Harley-Davidson. Les performances, 40 ans après, n'ont guère évoluées (170 en pointe, 130 de croisière). Le confort de la selle supendue aidée par une vraie suspention est inégalable. La rondeur de fonctionnement et le bruit sont fabuleux. Les tambours freinent bien et là, tout, absolument tout était made in USA. En 1965, l'Electra était livrée envitesses au pied, sauf commande spéciale, pour la police. C'est le cas de celle-ci. On s'habitue étonament facilement aux vitesses au réservoir. L'embrayage au pied est désagréable pour les manoeuvres sérrées. Cette moto est une vraie pièce de l'histoire américaine et reste rare partout dans le monde.
Mon kodac à soufflet numérique a travaillé pour vous aujourd'hui, mais je m'en voie pour insérer les photos. La prochaine fois. Saluuuu.

Maintenant, l'histoire de mon Shovel :
Je rappelle pour les p'tis nouveaux, que HD était à la fin des années 60 au bord de la faillite, comme tous les constructeurs motos non japonais. A cause des japonaises, justement et du marché en chute libre. la moto n'avait plus de rôle utilitaire, depuis que les autos étaient devenues abordables et la notion de moto loisir n'avait pas encore convaincu assez de monde. Une boite du nom d'AMF a alors racheté HD. Pour faire baisser les coûts de fabrication, AMF a décidé de supprimer les contrôles-qualité et les HD de cette époque avaient donc beaucoup de soucis. C'est à cette époque que nos motos ont acquis cette sale réputation qu'elles trainent encore actuellement. Je rassure les propriétaires de Shovel de ces années là, les défauts ont été réparés depuis, par les différents mécanos ayant entretenu les machines.
En 1982, un groupe d'investisseurs, incluant l'amblèmatique Willy J Davidson, a racheté la majorité des actions HD. Le milieu Harley a soufflé de soulagement et presque immédiatement la qualité des produits a fait un gigantesque bon en avant. Le moteur Evo sortait en 1984.
Pour prouver sa confiance en ces machines, Willy J s'était fait monter une moto avec le cadre qu'il préfèrait : le Wide Glide et son moteur préféré : Le Sturgis, pourvu de transmissions secondaire et primaire d'origine. Il choisit une peinture marron métal, utilisa pour la première fois une roue arrière pleine et l'enthousiasme fut tel, qu'il décida de produire une petite série de cette moto. Pourquoi 813 ? La légende veut que ce soit une pour chaque concession de l'époque... En tous cas, ce modèle fiabilisé du Shovel est le symbole de la renaissance, sous de bien meilleurs cieux de la marque. Il est aussi appelé FXWG Willy J spécial.
Je roulais, à la fin des années 80 avec une Electra sport de 1983, shovel donc. C'est une électra complètement dépouillée d'origine, avec de reposes pied, pas de plateformes, ni pare brise, ni saccoches, des roues à rayons et une secondaire par courroie. Très belle moto. Mais un Willy J, j'étais prêt à me damner pour en avoir un. Tous mes amis ou correspondants américains avaient éclaté de rire quand je leur avait demandé de m'en trouver un :" Si on en trouve un, on se le gardera, bien sûr, on ne le revendra pas". Bon... j'en avais à peu près fait mon deuil, quand un pote de Dijon m'appelle :
-Dis, y'a ici un Texan qui voyage avec un Wide Glide pourvu de 2 courroies, tu connais ?
-Il est marron métal ?
-Comment tu le sais ?
-Je te raconterai. Il n'est évidemment pas à vendre.
-Si, justement.
-Retiens-le, j'arrive!!!
-C'est pas necessaire, sa prochaine étape est Lyon, j'organise votre rencard. Il s'appelle Steve.
Je passe une nuit difficile et le lendemain, je rencontre Steve. C'est un mec bien cool, mais je suis hypnotisé par sa bécane : elle est à 98 % d'origine, avec seulement 13000 miles (20000km) au compteur et dans un état proche du neuf. Je m'attend à ce qu'il en veuille cher, mais pas à ce point là. Presque 2 fois le prix d'un shovel normal. Là, je peux pas. ça me tord les tripes, mais ça va pas être possible. Comme Steve est seul, on bouffe ensemble le soir, on fait la tournée des endroits sympas la nuit et plutot que de dormir au camping, comme ma femme et mes gosses sont en vacances, il se pose chez moi. Il y reste une semaine, on fait la teuf, il m'aide dans mon business... Puis il revient à la charge:
- Tu sais j'ai besoin d'argent pour continuer mon voyage, achète-moi ma HD. Je suis prêt à négocier.
- J'aime mieux pas. La proposition que je vais te faire va être si loin de ce que tu en veux, que l'on va se facher.
- Non, promis, on parle. Il me faut acheter une moto japonaise fiable pour continuer à rouler et du cash.
On cherche une moto à Lyon, mais rien de ce que l'on trouvait ne lui plaisait. Là, on part à Chambery où un très bon copain me vend un Kasawaki sympa à prix d'ami. Je complète le deal avec une quantité raisonable de beaux billets. Steve est content et il voyagera plusieurs mois, avant de rencontrer la femme de sa vie en Bavière et de s'y installer.
Et me voilà avec mon bébé. J'aime tout de cette moto, sauf la couleur. D'un autre coté, il est exclu de la repeindre, c'est un collector. En faisant le tour des pièces récupéres après des modifications sur les bécanes de clients, je m'apperçois que j'ai une carrosserie complète. Je la fais peindre en noir, démonte celle d'origine que je stock très soigneusement et remonte l'autre. Ha ben oui, hein, c'est bien mieux.
Ma moto a maintenant 200 000 km et roule comme au premier jour. je l'entretien amoureusement et son seul point faible, c'est cette primaire par courroie enfermée dans un carter non ventilé et qui n'a donc pas une grande durée de vie. C'est probablement pourquoi HD n'a pas persisté sur cette solution, ils ont eu raison.
Et de deux ! la prochaine fois, on causera du shopper "the plague", que certains connaissent peut-être. Ciao...."

_________________

Histoire d'une vie - Page 2 Adeaw710

Histoire d'une vie - Page 2 Smoke2 Histoire d'une vie - Page 2 Smoke2 Histoire d'une vie - Page 2 Smoke2


Dernière édition par Dayton le Lun 27 Déc 2010 - 6:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/

AuteurMessage
Mguazz
pilier de forum
pilier de forum


Date d'inscription : 03/07/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 11:29

Putain ! quelle belle histoire ! je suis scotsché !


ENCORE!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 14:14

L'histoire tire à sa fin. Je compile ici les presque dernières lignes, avec des a parte en direction de forumeurs accros à son histoire.

Partie 12

" Ce devait être en 1989. Mon pote Patrick, en plein divorce, déprimait grave et je lui propose que nous allions ensemble à la Bike week de Daytona. Ca le branche et il me rejoint donc à New York d'où je viens d'expédier un container plein de motos vers la France.
J'en ai gardé deux qui partiront dans la prochaine expédition.
Nous avons sanglé nos bagages et prenons la route du sud. Première journée sans soucis, motel et repartons le lendemain. Nous roulons encore quelques heures. Je trouve que le réservoir gauche de ma moto vibre trop et bientôt, une odeur d'essence m'alerte. En effet, une pate du réservoir a cédé et, en s'arrachant, a créé une petite fuite. L'essence commence à couler sur mon futal et la moto pourrait flamber.
Nous sommes en Caroline du sud, loin de toute ville mais nous prenons la première sortie, marquée Benson.
Benson ressemble à ces villes que l'on voit dans les westerns : Une rue, quelques boutiques au bord, des habitations au dessus et rien d'autre. Aucune transversale, le village est tout en longueur. Mais il y a tout ce dont nous avons besoin : un minuscule hotel propret, un restau tout simple et un garagiste-carrossier. Celui-ci tord le nez : il ne touche généralement pas aux motos et de plus, souder un réservoir l'inquiète.
Je lui propose de démonter moi-même le réservoir et lui confirme que s'il branche son compresseur d'air dans le réservoir quand il soude, l'air chasse les vapeurs et empèche une explosion.
Bon, il accepte, je m'occupe du démontage et comme il est tard, il préfère finir l'auto sur laquelle il travaillait et ne soudera que demain.
Nous visitons Benson qui comporte quelques petites boutiques et deux grandes surfaces : L'une vend des armes, l'autre des bottes.
Chacune fait bien 1500 m2. Le marchand d'armes nous regarde avec méfiance. Les têtes nouvelles sont rares à Benson et il nous demande :
- Vous êtes d'où ?
- Nous sommes Français.
- ... Mais qu'est-ce que des Français font à Benson ?
Je lui explique et il nous fait fièrement visiter sa boutique. Je m'étonne qu'un si petit village ai une si grande armurerie. Il nous apprend que les gens parcourent de grandes distances pour venir acheter chez lui.
Puis visite, absolument identique, du vendeur de bottes. Des milliers de paires de bottes réalisées parfois dans des matériaux tels que la peau de serpent, de crocodile, d'autruche ... Et toujours la même question : Q'est-ce que des Français font à Benson ?
Le lendemain matin, nous prenons notre breakfast au petit restau. La vieille serveuse est sympa, mais je ne comprends pas un mot de ce qu'elle raconte : J'ai déjà du mal avec l'accent trainant du sud (comme ici). Mais en plus, elle n'a plus qu'une seule dent qui branle et son ellocution est incompréhensible. Dans ce cas, le mot magique est "spécial", donnez nous votre "spécial". Je n'ai jamais été déçu.
Elle nous amène les traditionnels oeufs evec le gratin de pommes de terre. Parfait. Mais, surprise, le "spécial" inclut ensuite une pleine assiette de pancakes ... chacun. Bonnn. Là, on avait plus très fain, mais si il faut !!! Je vois Patrick ouvrir des yeux tout ronds car la vieille arrive avec des steaks frites comme dessert. Heu ... C'est fini là ? Hein ? Sûre ? Le tout pour 5.99 $... chacun.
Nous allons remonter le réservoir que le carrossier a protégé d'un peu de peinture. 10$ ! merci monsieur. Il nous indique quelques curiosités touristiques locales à visiter et nous passerons donc une autre journée ici. Ca yest, tout le monde nous connaît et nous salue joyeusement. Le lendemain, nous descendons en Virginie où nous logeons dans une villa victorienne genre "autant en emporte le vent". Acceuil simple et chaleureux, contacts faciles, vie paisible et reposante, no stress. C'est drôle, je n'ai plus très envie de la bike week, du bruit, de la folie bikeuse. On est biens là. J'en touche un mot à Patrick. Il pousse un énorme soupir de soulagement :
- J'étais persuadé que c'était important pour toi d'aller à Daytona, mais moi, je préfère mille fois rester par ici.
Et voilà comment nous ne sommes jamais arrivés jusqu'à la bike week cette année là. Et nous ne l'avons jamais regretté.

La piste BD, j'ai du mal à l'imaginer.
Ils ont besoin de scénarios courts, vifs et drôles.
Mettre en images 200 pages de texte me parraît difficilement réalisable.
Mais je n'y connais rien. Eux sauraient.
J'avais bu quelques canons avec Coyote, le dessinateur de Mamouth et piston ainsi que de Little Kevin lors, je crois, du premier Free weel à coté de Nice. Mais c'était en 89, presque 20 ans ...

J'oubliais un détail qui m'avait marqué lors du retour de Virginie vers New York. Nous longions la cote quand un panneau nous annonce que nous allons prendre un pont de 20 miles (38 km !!!) et qu'il vaudrait mieux avoir de l'essence. Nous en avons, mais pensons avoir mal compris. 38 km !!! Hé bien si, le pont traversait une baie. Il était constitué d'arches assez courtes portées par des piliers posés au fond. Au milieu, il plongeait en un tunnel au fond de l'eau pour laisser le passage aux bateaux. L'impression est difficile à décrire mais c'était étrange. Sur plusieurs km, le pont disparaissait pour réapparaitre au loin. Très destabilisant. Et dire que cet immence et incroyable ouvrage n'est même pas célèbre! C'est aussi ça l'Amérique.

Merci à Bidboum, JC, Claudia, Looping, PP, Fast Freddy, JP, Speedways, Robert et tous les autres de suivre et de réagir à ce anecdotes. L'intérêt que vous leur portez me fait un bien fou en ce moment. Désolé, ça peut sembler con d'écrire ça dans un forum biker, mais c'est d'autant plus sincère que je suis, de loin, certains posts vides et agressifs qui dégénèrent, on ne sait même pas pourquoi en insultes.
"Les mots sont source de malentendus" disait le Renard au Petit Prince. C'est encore plus vrai quand ils sont écrits et ils necessitent encore plus de soins dans leurs choix pour être bien compris. Les votres me renvoient une chaleur qui jutifie mille fois le temps passé à la narration de ces petits pans de vie. Merci encore et tant pis pour ceux qui ne comprendront pas que l'on puisse aimer les HD sans forcément jouer les méchants.
A ce propos, il y aurait énormément à dire sur le sujet, à peine effleuré, des grands Motos Clubs HD et c'est même un centre d'intéret majeur du milieu Harley. J'ai entendu, comme vous un tas d'histoires. Certaines sont incontestables, d'autres sont des légendes, mais le sujet reste tabou, parcequ'il concerne des gens qui continuent à circuler parmis nous et qu'ils vivent la vie qu'ils ont choisie après tout, même si elle n'est pas forcément en conformité avec les règles de notre société.
Mais je suis respectueux devant le fait de porter fièrement sur son gilet, sur sa moto et parfois aussi sur sa peau les signes de leur appartenance à ces clubs à la réputation parfois sulfureuse quand d'autres doivent vivre dans la clandestinité. Mais là encore, il y a matière à débat ... oral. "

A suivre...


Histoire d'une vie - Page 2 Fukwit10

Merci les amis !
Tout ceci est arrivé il y a 20 ans et a été rédigé il y a deux ans déjà.
Il s'en est passé des choses depuis ! De nouvelles expériences ... différentes.
Relire ceci me rend un peu nostalgique de cette époque (raisonnablement) aventureuse et très enrichissante, humainement parlant.
Car au delà des histoires de motos, restent de belles rencontres, souvent rapides mais pas forcément superficielles, parfois ici, parfois de l'autre coté de l'Atlantique.
Derrière les blousons à franges, les tatouages, les gueules de brutes, les gueules de bois et les concours de tee shirts mouillés, des hommes et des femmes réels se cachent derrière ces images stéréotypées avec leurs joies, leurs vécu, leurs peurs, leurs espoirs.
En parler ne laisse jamais intact et chaque phrase entendue influence notre personnalité et notre sensibilité. Et c'est aussi ce qui nous construit, non ?



...à suivre
Histoire d'une vie - Page 2 Langue2 Histoire d'une vie - Page 2 Langue2 Histoire d'une vie - Page 2 Langue2
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/
vargas 30 version2.0
Forum Master
vargas 30 version2.0

Masculin
Date de naissance : 27/06/1959
Ou c'est que tu crèches : Marseille
Ta brèle : T100 mecatruc orange et noire
Date d'inscription : 01/08/2007

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 16:17

C'est pas fini Serge? Hein, c 'est pas fini? J'adore ces rubriques putain!Histoire d'une vie - Page 2 Love0030 Histoire d'une vie - Page 2 Love0030 Histoire d'une vie - Page 2 Love0030 yeahhh
Revenir en haut Aller en bas
Kikoubello
Accro
Accro
Kikoubello

Masculin
Date de naissance : 21/04/1980
Ou c'est que tu crèches : Menton 06
Ta brèle : Black T100 '2005'
Date d'inscription : 29/03/2007

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 16:25

c'est énorme!!!!! ces histoires sont trop terribles... coooool
Revenir en haut Aller en bas
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 20:09

Je me suis régalé à vous faire partager ce récit vraiment pas ordinaire.
Comme je constate qu'il y a quelques accros, je vous envoie la dernière partie, en espérant continuer plus tard, si le bonhomme veut bien poursuivre le récit de ses aventures....


coooool coooool


Partie 13

"Merci pour tout.
Fast Freddy, un voyage organisé est moins enrichissant au niveau rencontres, c'est certain, mais le barrage de la langue est insurmontable. La plupart des Ricains ne font AUCUN effort pour comprendre un étranger ni pour t'aider à les comprendre. Plusieurs fois, alors que je demandais poliment à quelqu'un de ralentir son rythme d'élocution ou d'utiliser des mots simples, mon interlocuteur a tout simplement tourné les talons et fin du dialogue! Surtout à New York.
Mais il y a aussi des mecs cool. Randolf en fait partie. Il louait une chambre à l'année dans l'hotel qui me servait de point de chute principal. Il était noir, avait 76 ans en 1990 et ses yeux bleus étaient si clairs qu'il parraissent presque blancs. Une sérénité parfaite et une douceur émanait de lui, je l'appréciais beaucoup, nous avions de longues conversations et nous mangions parfois ensemble. Il semblait très seul et j'aurais adoré l'avoir pour grand père.
Il ne faisait plus grand chose de sa vie et m'avais proposé son aide. Il m'avait donc emmené chercher une Corvette avec son break Ford Limited. Celui-ci avait un moteur de 502 CI soit 8200 cm3 ! Dans la calandre, deux phares additionnels à l'esthétique inhabituelle avaient attiré mon attention. Nous partîmes de nuit et sur la route, un camion avait oublié de passer de phare en code. Randolf lui fit un appel de phare, puis un autre mais sans effet. Au milieu du tableau de bord, un énorme interrupteur rouge genre coupe circuit d'usine m'avait aussi surpris. Randolf insulta le conducteur, cala son épaule sur le dossier et appuya sur le bouton quelques secondes. Tout d'un coup, la nuit se transforma en un paysage de neige en plein soleil. et Randolf éclata de rire. Le camion fit un écart mais réussit à contrôler son embardée. Quand Randolf arrêta de se marrer, il m'expliqua qu'il avait (difficilement) adapté des phares d'atterrissage de Boeing dans sa calandre mais qu'ils consomaient tellement qu'il avait du rajouter une batterie et que même comme ça, il ne fallait pas en abuser.
Si vous vous êtes déjà trouvés en bout de piste d'atterrissage d'un avion de ligne, vous avez peut-être remarqué comme, même à des kilomètres, les phares éblouissent, même de jour. Alors là, à quelques dizaines de mètres et en pleine nuit Je pense que le camioneur s'en souvient encore.

Histoire d'une vie - Page 2 Sturgi10


J'avais acheté, en 1987, à un papy un duo 1961. L'originalité, c'est que le papy l'avait achetée NEUVE en 1961 et l'avait donc gardé 36 ans !!! Mais là, il avait un pace maker et allait être opéré de la cataracte. Alors il la vendait. Il savait ce qu'il avait et connaissait la valeur même si elle était encore bien raisonable à cette époque et en tous cas très sensiblement inférieure à celle des Shovel.
La moto était 100 % d'origine et tournait correctement mais sont état inspirait la pitié : Pour l'empècher de rouiller, les pièces avaient été repeintes (au pinceau hein ! ) au fur et à mesure avec les fonds de pots de peinture disponibles sur le moment. Le cadre était blanc pisseux, les gardes boue orange vaguement métalisé, les pare jambes verdâtres ... Le moteur fumait copieusement et pissait l'huile. Mais bon, c'était un Panhead, complet et pas bidouillé.
Nous fîmes affaire et le bonhomme avait les yeux humides quand je suis parti avec. 36 ans de vie commune, pas tant de couples peuvent s'en vanter.
Le transporteur me prit pour un clodo pour vouloir faire voyager une telle épave, les douaniers, pour une fois, trouvèrent que je l'avais payée trop cher et la plupart des mecs que je connaissais dans le milieu HD se moquèrent. Seuls quelques connaisseurs s'extasièrent.
J'ai roulé avec cette moto, en l'état, pendant deux ans. Au feux rouge, systématiquement, le caisseux à coté descendait sa vitre et me demandait l'année de fabrication. Les motards s'intérressaient à cette mamie et jamais aucune autre de mes moto n'a eu un tel potentiel sympathie. Je suppose que Fred vit çà à chaque sortie.
Mais elle fumait de plus en plus : les potes de virée ralaient et elle commençait à avoir beaucoup de mal à démarrer. Nous décidâmes donc de la restaurer. Une fois le moteur déposé, autant s'occuper du reste : Décapage, ponçage, peinture, chromage. Les pneus, les chaines, les roulements, les cables, les freins tout fut remonté à neuf. Les pièces sont toutes dispo et pas chères surtout achetées là bas. Le moteur fut démonté, sablé, refait ainsi que la transmission. Une fois finie, elle était superbe, sobre dans sa livrée blanc "beurre frais" et après quelques ajustages roula fort bien.
L'arrivée de mon Electra 65 à ses cotés ne la perturba pas mais c'est vrai qu'elles se ressemblaient pas mal et je passais quelques annonces pour, éventuellement, la vendre, sans grand succès. Celà ne me fit aucune peine qu'elle reste là, au contraire. J'avais vu, sur une plaque émaillée, un duo bleu pastel et blanc et avais eu le coup de foudre. Repeinture.
Et puis, il y a 2 ou 3 ans, coup de fil de Bretagne. Un mec la voulait. Je n'étais plus très vendeur et le mec insistait, me faisait des propositions et nous nous accordâmes sur un prix. Mais sur le principe, je n'avais pas très envie. Et puis un matin, presque sans prévenir, le mec se pointe chez moi avec une remorque et les sous. Pas trop le choix.
Je sais qu'elle est entre de bonne mains et ai eu de ses nouvelles. Maintenant elle est noire et continue sa vie. Old Harley never die ... On vous l'dit...


J'ai acheté peu de motos aux USA chez les Harley-Davidson official Dealers car elles étaient souvent chères et que la garantie, je ne pouvais pas en faire grand chose.
A Edison, New Jersey, Bill est le patron de la concession. C'est le parfait business man, souriant quand il y a du blé à prendre, pressé sinon.
Je lui achète un joli FXR évo. Il y a un petit règlage à faire et nous la poussons dans l'atelier, propre, moderne et bien équipé.
En hauteur, je remarque une palette, couverte de cylindres fonte empilés sur 5 ou 6 épaisseurs. Donc peut-être 200 cylindres neufs !!!

Histoire d'une vie - Page 2 Pjssta10

Devant mes yeux étonnés, Bill se marre :
- J'étais sur que tu allais remarquer ça. Allez, suis-moi !
Et il me raconte l'histoire : Comme toutes les marques au monde, Harley a l'obligation de fournir des pièces détachées aux propriétaires de motos de moins de dix ans. Les derniers Shovel sont sortis en 1983 et donc, en 1993, l'usine n'était plus obligée de fournir de pièces pour ces motos et elle a proposé un lot indissociable de l'ensemble de son stock de pièces. Le lot était énorme et représentait une somme considérable, autours du million de $. Mais, aux States, les banquiers ne sont pas frileux et Bill est persuasif quand il sent la bonne affaire. C'est son offre qui est la plus élevée et il emporte le morceau. Quelques semaines plus tards, pas moins de sept gigantesques semi-remorques aux couleurs de la compagnie arrivent à Edison avec environ 200 tonnes de pièces. Tout ça tient une place considérable et Bill a fait ajouter un étage complet à la concession pour stocker les pièces de Shovel.
Et il vaut mieux que le plancher soit solide !!! C'est la réflexion que je me fais en regardant les interminables et hautes étagères couvertes de carters, de villebrequins, de culasses, de cadres, de roues, de gardes boue ... Tout ça, NEUF.
Il ya probablement de quoi construire plusieurs dizaines de motos neuves pratiquement sans que celà ne se voit. J'en fais part à Bill qui me confie qu'il y a pensé mais qu'il gagne bien plus d'argent en vendant les pièces détachées. Il affirme que, dans la première année, il a un peu bradé pour vendre vite, en quantité, mais qu'il a ainsi payé le stock !!! Tout ce qui reste, c'est le bénéfice. Et il en restait encore, croyez-moi, la dernière fois que j'y suis allé.
Ne l'appelez pas pour une broutille, mais si vous cherchez une grosse pièce difficile à trouver : Harley-Davidson of Edison, NJ. Ils sont dans l'annuaire. Ne le dites pas à tout le monde, hein ? Promis ?
Je vous dirais bien de demander Bill mais à mon avis, lui coule maintenant des jours heureux aux Bahamas ou à Hawaïe. "

Là on approche du final





Histoire d'une vie - Page 2 Love0030 Histoire d'une vie - Page 2 Love0030
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/
forever young
Calife
forever young

Masculin
Ou c'est que tu crèches : roquebrune cap martin
Ta brèle : triumph thruxton
Date d'inscription : 05/10/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 13 Fév 2009 - 22:19

ça fait du bien de retrouver la suite de cette histoire. coooool
merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptySam 14 Fév 2009 - 10:11

J'avais pas encore lu....quel délire !!! C'est pas une vie c'est un roman !!!

Allez Serge, on continue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptySam 14 Fév 2009 - 19:47

M Histoire d'une vie - Page 2 Censure , mon feuilleton de samedi va s'arrêter Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8 Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8 Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8
Revenir en haut Aller en bas
forever young
Calife
forever young

Masculin
Ou c'est que tu crèches : roquebrune cap martin
Ta brèle : triumph thruxton
Date d'inscription : 05/10/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyDim 15 Fév 2009 - 14:38

fiston a écrit:
M Histoire d'une vie - Page 2 Censure , mon feuilleton de samedi va s'arrêter Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8 Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8 Histoire d'une vie - Page 2 Smiley_8

Si on faisait une pétition pour que Dayton nous raconte de nouvelles histoires après celle là ? lol

Pas taper Dayton, Pas taper Histoire d'une vie - Page 2 Love0030
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyDim 15 Fév 2009 - 19:55

coooool coooool Dayton, une histoire ; dayton , une histoire ......
Revenir en haut Aller en bas
vargas 30 version2.0
Forum Master
vargas 30 version2.0

Masculin
Date de naissance : 27/06/1959
Ou c'est que tu crèches : Marseille
Ta brèle : T100 mecatruc orange et noire
Date d'inscription : 01/08/2007

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyDim 15 Fév 2009 - 20:43

Ne te disperse pas Serge, arrête de bosser, consacre-toi aux histoires, on n'arrive plus à s'endormir!
Revenir en haut Aller en bas
batman
Accro
Accro
batman

Masculin
Date de naissance : 07/03/1964
Ou c'est que tu crèches : tout au nord (maintenant bcp plus au sud)
Ta brèle : mecatwin TTR
Date d'inscription : 21/06/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 16 Fév 2009 - 9:22

Super, merci Dayton Histoire d'une vie - Page 2 Smile205
Revenir en haut Aller en bas
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyDim 26 Déc 2010 - 22:49

Un "up" en forme de cadeau de Noël.
Pour ceux qui ont raté ce post, assez extraordinaire. Histoires de vie, histoires de motos, tout y est. Commencer par le début du post, et laissez vous prendre par ces histoires complètement vraies...
Histoire d'une vie - Page 2 843808
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/
Avvegoum
Accro
Accro
Avvegoum

Masculin
Date de naissance : 12/12/1962
Ou c'est que tu crèches : Bruxelles / Brussel / Brussels
Ta brèle : Bonnie 800 - 2006
Date d'inscription : 19/08/2009

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 27 Déc 2010 - 8:48

Histoire d'une vie - Page 2 268542
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 27 Déc 2010 - 10:58

Histoire d'une vie - Page 2 268542
Revenir en haut Aller en bas
Mguazz
pilier de forum
pilier de forum
Mguazz

Masculin
Date de naissance : 13/06/1958
Ou c'est que tu crèches : Mars
Ta brèle : 865
Date d'inscription : 03/07/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 27 Déc 2010 - 12:33

Quel plaisir de te relire ! A chaque fois j'ai l'impression d'y être !

Merci et bonne fete !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 27 Déc 2010 - 16:26

Histoire d'une vie - Page 2 268542 super l'ami .
et si tu te risquais à continuer non ?
moi j'adore lire les histoires ou petites nouvelles ,qu'essaient d'ecrire humblement , des gens inconnus et qui valent bien d'autres tres connus .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyLun 27 Déc 2010 - 23:14

Chapeau Dayton, merci d'avoir remonté ce post à la surface, un vrai roman la vie de ce Kaizer. Un vrai road movie façon Burt Munro.
Revenir en haut Aller en bas
Papy Mario
Grand voyageur du forum
Grand voyageur du forum
Papy Mario

Masculin
Date de naissance : 06/08/1957
Ou c'est que tu crèches : En Touraine (à la campagne)
Ta brèle : T100 2009 Full Power
Date d'inscription : 15/06/2009

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 11:52

UP
Revenir en haut Aller en bas
http://gfme.free.fr/souvenir/marierose.html
BCG
Pape du forum
Pape du forum
BCG

Masculin
Date de naissance : 01/03/1954
Ou c'est que tu crèches : Mirabelland
Ta brèle : Black Calbutor Glossy • Sportster 1200
Date d'inscription : 09/09/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 12:28

voyage, voyage - merci Serge
Revenir en haut Aller en bas
Papy Mario
Grand voyageur du forum
Grand voyageur du forum
Papy Mario

Masculin
Date de naissance : 06/08/1957
Ou c'est que tu crèches : En Touraine (à la campagne)
Ta brèle : T100 2009 Full Power
Date d'inscription : 15/06/2009

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 14:30

ça a un goût de reviens-y.....
Revenir en haut Aller en bas
http://gfme.free.fr/souvenir/marierose.html
Invité
Invité
Anonymous


Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 20:39

Mario a écrit:
ça a un goût de reviens-y.....

Bin oué ça nous change des autres cauchemars.

Mosquito.
Revenir en haut Aller en bas
bobbbyyy
pilier de forum
pilier de forum
bobbbyyy

Masculin
Date de naissance : 06/12/1973
Ou c'est que tu crèches : Paris
Ta brèle : 103 Vogue
Date d'inscription : 26/07/2007

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 20:43

Je n'avais jamais vu ce post....!
J'ai tout mis sur Word pour l'imprimer pour le lire bien tranquille!
merci Dayton Histoire d'une vie - Page 2 268542
Revenir en haut Aller en bas
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyVen 8 Avr 2011 - 20:49

Content que ça vous plaise.
Je saupoudre de temps en temps des récits de bécanes au dessus du bruit des forums, et ceux-ci sont pas mal gratinés ; je ne manquerai pas de passer par ici pour ajouter une pincée d'images.
Vous restez au coin du feu à surveiller les patates dans la braise et j'arrive. Histoire d'une vie - Page 2 Smoke2 Mad Mad Mad


PS : le personnage en question a repris ses affaires du côté de l'Angleterre. Toujours des HD, mais quelquefois il rapporte de ses tournées des Anglaises.
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/
Papy Mario
Grand voyageur du forum
Grand voyageur du forum
Papy Mario

Masculin
Date de naissance : 06/08/1957
Ou c'est que tu crèches : En Touraine (à la campagne)
Ta brèle : T100 2009 Full Power
Date d'inscription : 15/06/2009

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptySam 9 Avr 2011 - 0:43

Vivement une nouvelle histoire, dieu que j'aimerai avoir ta plume Dayton Histoire d'une vie - Page 2 835128
Revenir en haut Aller en bas
http://gfme.free.fr/souvenir/marierose.html
Dayton
Calife
Dayton

Masculin
Date de naissance : 05/12/1956
Ou c'est que tu crèches : TAHITI
Ta brèle : Roadster NINE T
Date d'inscription : 14/10/2004

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyMer 15 Jan 2014 - 6:38

Up. Histoires au coin du feu, pour ceux qui se chauffent au gaz...  Histoire d'une vie - Page 2 1735772919 
Revenir en haut Aller en bas
http://dayton-diaries.blogspot.com/
forever young
Calife
forever young

Masculin
Ou c'est que tu crèches : roquebrune cap martin
Ta brèle : triumph thruxton
Date d'inscription : 05/10/2008

Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 EmptyMer 15 Jan 2014 - 20:56

Dayton a écrit:
Up. Histoires au coin du feu, pour ceux qui se chauffent au gaz...  Histoire d'une vie - Page 2 1735772919 


Tu vas nous en conter une autre ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Histoire d'une vie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Histoire d'une vie   Histoire d'une vie - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'une vie
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petite histoire de la canne à pêche.
» Sortie de bunker, histoire d'angles...
» Histoire d'un Bordeaux - Paris, aller et retour...
» l'histoire en 5 mots
» L'histoire par l'histoire vu et ecrit par kERLAU YM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NewBritishTwin :: BONNIE FORUM :: Canal Historique-
Sauter vers: